vendredi 21 juin 2019

Indomptables. Histoires de rivières et de canaux dans la ville du moulin / Exposition de Céline Clanet

© Céline Clanet, Indomptables... Mulhouse, Avril 2019
Les photographies de Céline Clanet prises lors de sa résidence sur l'eau à Mulhouse seront exposées en grand format du 22 juin à fin septembre au bord de l'Ill, à coté de la maison des berges. Un commissariat d'Anne Immelé pour la Biennale de la Photographie de Mulhouse et la Ville de Mulhouse.
"Untamable. Stories of rivers and canals in the city of the mill": photographs from Céline Clanet's residency about water and wilderness in the city of Mulhouse, eastern France, will be exhibited in large format from June 22nd to September 1st along the Ill River. Curated by Anne Immelé, Mulhouse Biennial of Photography.


mardi 2 avril 2019

COMME UN SOUVENIR... EXPOSITION A LA FONDATION FERNET BRANCA

Salle 2, photographies issues de la série Les Antichambres d'Anne Immelé.
Vue d'exposition par Klaus Stoeber

Salle 2, photographies issues de la série Les Antichambres d'Anne Immelé. 
Vue d'exposition par Klaus Stoeber

Salle 10, photographies issues de la série Les Antichambres
et CLOSER d'Anne Immelé. 
Vue d'exposition par Klaus Stoeber

Salle 2, Sculpture de Pierre-Yves Freund et extrait du Miroir d'Andrei Tarkovski.
Vue d'exposition par Klaus Stoeber

Salle 10, Au sol sculpture de Pierre-Yves Freund. Photographies
issues de la série CLOSER d'Anne Immelé. 
Le temps et la mémoire sont deux aspects majeurs du cinéma d’Andreï Tarkovski. Pour le cinéaste russe l’image est nécessairement poétique, elle a pour vocation d’exprimer la vie à travers le passage du temps. La dimension contemplative du rapport au paysage, l’importance de l’eau sous toutes ses formes, l’imbrication de différentes temporalités et l’errance sont autant d’éléments que l’on retrouve dans la pratique photographique d’Anne Immelé, invitée par la Fondation Fernet-Branca pour cette exposition qui ne se veut pas une illustration, mais une interrogation de l’univers visuel d’Andreï Tarkovski.
Afin de créer un dialogue en écho aux multiples dimensions de l’image chez Tarkovski, Anne Immelé a convoqué les œuvres de Pierre-Yves Freund et Dove Allouche, dont les œuvres sont marquées par le passage du temps. Les sculptures de Pierre-Yves Freund revêtent une dimension de suspend, de questionnements sans réponse ; l’altération et la modification des éléments solides ou liquides résonnent avec les préoccupations esthétiques de Tarkovski. Pour la série Le temps scellé, Dove Allouche est allé photographier les lieux du tournage de Stalker (1979) quelque trente ans après le tournage du film. Il en résulte des paysages chargés de la mémoire du film.



Une exposition pensée par Anne Immelé en résonance avec l’univers visuel d’Andréï Tarkovski

DU 24 FÉVRIER AU 5 MAI 2019 à la Fondation Fernet-Branca de Saint Louis

samedi 26 janvier 2019

COMME UN SOUVENIR… FONDATION FERNET-BRANCA


 © Anne Immelé, Lac noir, 2001




Dove Allouche (Le temps scellé, Collection du FRAC Alsace),
Pierre-Yves Freund, Anne Immelé

Une exposition pensée par Anne Immelé en résonance avec l’univers visuel d’Andréï Tarkovski
Exposition du 24.02.19 au 05.05.19

Le temps et la mémoire sont deux aspects majeurs du cinéma d’Andreï Tarkovski. Pour le cinéaste russe l’image est nécessairement poétique, elle a pour vocation d’exprimer la vie à travers le passage du temps. La dimension contemplative du rapport au paysage, l’importance de l’eau sous toutes ses formes, l’imbrication de différentes temporalités et l’errance sont autant d’éléments que l’on retrouve dans la pratique photographique d’Anne Immelé, invitée par la Fondation Fernet-Branca pour cette exposition qui ne se veut pas une illustration, mais une interrogation de l’univers visuel d’Andreï Tarkovski.
Afin de créer un dialogue en écho aux multiples dimensions de l’image chez Tarkovski, Anne Immelé a convoqué les œuvres de Pierre-Yves Freund et Dove Allouche, dont les œuvres sont marquées par le passage du temps. Les sculptures de Pierre-Yves Freund revêtent une dimension de suspend, de questionnements sans réponse ; l’altération et la modification des éléments solides ou liquides résonnent avec les préoccupations esthétiques de Tarkovski. Pour la série Le temps scellé, Dove Allouche est allé photographier les lieux du tournage de Stalker (1979) quelque trente ans après le tournage du film. Il en résulte des paysages chargés de la mémoire du film.

http://fondationfernet-branca.org